Ça brasse au pays de l’oncle Trump

En décembre 2016, l’ancien président Obama a protégé 1.35 millions d’acres en Utah et désigné le Bears Ears National Monument. Récemment, les élus locaux Républicains Gary Herbert et Jason Chaffetz ont demandé à Donald de signer un (autre!) décret annulant la désignation et permettant la vente des dites terres. Pour faire une analogie locale, c’est un peu comme si le gouvernement du Québec demandait au nouveau gouvernement Libéral Canadien de permettre la vente du Parc Forillon.

Patagonia, dans une lettre ouverte de son président Yvon Chouinard, a décidé de faire pression afin de préserver la désignation du lieu. Patagonia mercredi et ArcTeryx hier, ont décidé de se retirer de la messe biannuelle du plein l’Outdoor Retailer Market, qui est tenu dans la capitale de l’Utah Salt Lake City. Ce retrait de deux joueurs majeurs met de la pression sur les dirigeants de l’OR afin qu’ils déménagent l’événement dans un autre État. Ceci se traduirait par une perte de revenue importante pour l’Utah (+/- 100 millions par année).

Les jours de l’OR en Utah sont-ils comptés ? Si d’autres compagnies emboîtent le pas à Patagonia et ArcTeryx, gageons que oui!

Be the first to comment on "Ça brasse au pays de l’oncle Trump"

Leave a comment