Ce qui a retenu l’attention en 2023

Photo: Yan Mongain

Au Québec

Dans la Belle Province, c’est surtout la glace qui a marqué 2023. Encore cette année, plusieurs nouvelles voies ont vu le jour, notamment dans les Hautes Gorges. Pensons tout d’abord à Ragnarok (possiblement M9), une ligne équipée par Stas Beskin mais finalement grimpé par Mathieu Maynadier. Ce dernier, accompagné de Carl Darveau, ont aussi ouvert Fallait y penser (4+, M5, A1) sur le Mont de l’Enfer.

Toujours dans les Hautes Gorges, Patrick Gagné et Vincent Demers ont poursuivi leur exploration en grimpant 3 nouvelles lignes dans le secteur de la Rivière des Martres. Finalement, le même duo a profité des journées longues de mars pour se lancer dans Aquilon (6, M5), une nouvelle voie dans la cuvette nord de l’Acropole des Draveurs.

La Côte-Nord n’est pas en reste avec la première ascension de La Voie des Félins (7, M7+, 5.10+) par Serge Alexandre Demers Giroux et Louis-Philippe Ménard. On ne sait pas trop d’où vient le nom de la voie, mais une rumeur veut qu’un des grimpeurs avait en style de jeu de pieds s’apparentant à un chat dans une litière.

Stas Beskin et Caroline Ouellet ont aussi laissé leur marque sur la Côte-Nord avec l’ouverture de Never Ending Story (6R, M7), une voie débutée avec Daniel Martian il y 6 ans mais complétée seulement cette année.

Une saison ne serait pas complète sans une nouveauté de la chèvre. Délaissant son fidèle compagnon JP Bélanger, Charles Roberge a fait équipe avec LP Ménard et Serge Alexandre Demers Giroux pour ouvrir l’Orpailleur (6) près de la Rivière Moisie.

Finalement, impossible de passer sous silence la course « aux records » dans les Hautes Gorges qui a vu Mathieu Maynadier et Francesco Favilli grimper La Pomme d’Or et La Loutre en 10h. Ben Dubois et Dzao Plamondon relèvent eux aussi le défi en abaissant le temps à 9h. Bon joueur, Ben souligne que Serge Angelucci et Maxime Turgeon ont, il y a belle lurette, déjà grimpé la Pomme en solo intégral en plus de skier la légendaire approche de 29km, le tout en moins de 24h. C’était dans le bon vieux temps où la route n’était pas déneigée.

Mention spéciale aussi à Carl Darveau et Jeff Girard pour L’Arche Deguire (4, M7+) sur le «magnifique» rocher du Pic de l’Aurore.

International

Dans l’himalayisme les projecteurs se sont braqués sur, encore une fois, la course aux records. La norvégienne Kristin Harila a foulé, par des méthodes peu orthodoxes, se sommet des quatorze 8000m en pas moins de 93 jours. Malgré la controverse, Harila n’est pas une touriste de la montagne, ayant atteint le zénith de 8000m à 26 reprises entre 2022 et l’automne 2023.

Dans la veine des «premières», quatre personnes ont perdu la vie au Shishapangma alors qu’elles étaient engagées dans une course pour être la première américaine à gravir les quatorze 8000. Ainsi, Gina Rzucidlo et Anna Gutu sont mortes dans des avalanches emportant avec elles les Népalais Migmar Sherpa et Tenjen Lama.

Be the first to comment on "Ce qui a retenu l’attention en 2023"

Laissez un commentaire