Dénouement tragique au Nanga Parbat

Les grands médias en ont parlé, mais je ne pouvais passer sous silence ce qui s’est passé ces derniers jours dans le Karakoram. Elisabeth Revol et Tomasz Mackiewicz se sont trouvés en fâcheuse situation jeudi alors qu’ils grimpaient le Nanga Parbat au Pakistan. Mackiewicz aurait souffert de cécité partielle causée par la neige et l’altitude alors que le duo était à environ 7250m d’altitude. Après une nuit éprouvante, Revol aurait descendu vers le camp 2 (6100m) afin de se mettre à l’abri.

En parallèle une équipe d’alpinistes chevronnés composée d’Adam Bielecki, Denis Urubko, Jarek Botor et Piotr Tomala, a offert d’aller secourir le Revol et Mackiewics. Le quatuor était à tenter le K2 en hiver et par conséquent acclimaté. Comme le Nanga Parbat n’est pas vraiment proche du K2, un hélico de l’armée pakistanaise était requis afin de transporter l’équipe du K2 vers le Nanga Parbat. Le gouvernement requiert cependant le dépôt d’environ 100,000$ avant de décoller. Une campagne de socio-financement s’est rapidement mise-en-branle et la somme a été recueilli en moins de 24h.

L’équipe de sauvetage a été héliporté hier sur le Nanga Parbat. S’en est suivis un marathon vertical de plus de 1500 mètres de nuit. Bieleki et Urubko ont finalement rejoint Revol à 6100m d’altitude. Ils l’ont aidé à redescendre vers le camp 1 où Botor et Tomala les attendaient afin de prendre la relève. Tout le monde a rejoint sain et sauf le camp de base sauf Tomasz Mackiewicz dont l’état de santé est inconnu. Les efforts de sauvetage ont malheureusement été abandonné. Revol a quant-à-elle été transporté à Islamabad et serait en bonne condition.

Un sauvetage impressionnant au dénouement « heureux », considérant que tous les secouristes sont vivants tout comme Elisabeth Révol. Cependant on ne peut passer sous silence le sort tragique de Tomasz Mickiewicz.

Commentez on "Dénouement tragique au Nanga Parbat"

Laissez un commentaire