Émilie Pellerin secourue sur le Mt. Slesse

Pour plusieurs qui la suivez sur les réseaux sociaux, ceci ne sera pas une nouvelle, pour les autres voici un compte-rendu. Émilie Pellerin a fait une mauvaise chute sur une voie du Mont Slesse dans le sud de la Colombie Britannique. Alors qu’elle tentait de figurer le crux d’une section, elle a pris une pause sur l’une de ses protections. Le feuillet (flake) de roche s’est désintégré et la chute a suivie. Comme elle le dit, elle a fait une chute statique.

Une douleur vive s’est instantanément manifestée et elle a immédiatement su que son pied était cassé. Tout le reste de son corps n’avait subi aucune autre blessure hormis une douleur à la hanche.

Malgré un niveau élevé de douleur, elle a gardé son sang-froid, avalé deux comprimés d’ibuprofène et elle s’est fait un bandage rudimentaire.

Ines Papert et elle étaient à 400m du sol, il était 19h15 et les rappels s’annonçaient ardus. Vers 23h00, pendant la descente, les cordes se sont prises quelque part et impossible de de comprendre le pourquoi dans l’obscurité totale. Longue histoire courte, une corde est restée sur place et la « tag line » a été mise à profit.

Enfin au sol, sans signal cellulaire, elle a mis à profit la fonction SOS de son téléphone Apple qui fonctionne par satellite. Elle a inscrit le message «contacter SAR cheville brisée 6h de rando Slesse». Il était minuit et les textos se sont enchainés à toutes les 15min : «avez-vous contacté SARS? J’ai besoin d’une évacuation aérienne». La réponse était toujours la même, soit que les secours avaient été contacté et qu’une «ambulance» était en route.

Finalement, à 8h du matin, un hélicoptère a été entendu et Émilie a été sortie de sa fâcheuse situation.

On lui souhaite un prompt rétablissement… Mais on se pose tous la question, est-ce qu’Ines a dû se taper le 6h de rando pour quitter l’endroit?

Be the first to comment on "Émilie Pellerin secourue sur le Mt. Slesse"

Leave a comment