Faire de l’éclipse un moment mémorable

Texte et photos par Stéphane Lapierre

Je suis un grimpeur.

Alors quand mon copain François m’a demandé…

J’ai pensé… «Pas vraiment.»

Mais quand il a suggéré qu’on en profite pour aller grimper à Chicoutimi et aux Palissades de Saint-Siméon, mon intérêt pour sa pièce de tente-roulotte a augmenté. Et comme François s’était brisé la clavicule (en vélo de montagne) quelques semaines plus tôt et que c’était encore très sensible, on en profiterait pour aller grimper la Granuleuse. Cette voie de 350 mètres avec quelques passages en 5.7 se déroule sur les mêmes grandes dalles que la fameuse Sport 400. Elle a été gravie pour la première fois en 1961 par Jacques Demers et le légendaire Jean Sylvain C’était au tout début de l’escalade dans Charlevoix.

En 1984, la Granuleuse est aussi devenue ma première grande voie en tête. J’étais avec mon ami Paul Chamberland. Il avait deux fois mon âge (je le trouvais vraiment vieux !), avait déjà gravi quelques sommets de 6000 mètres, mais ne grimpait pas de rocher en tête. À 15 ans, j’étais le leader et ça a été pour moi une journée mémorable, pleine d’apprentissages. L’idée de refaire la même voie quarante ans plus tard me plaisait. En plus, à cause de la clavicule de François, j’aurais à nouveau le plaisir de grimper chaque longueur en tête.

Je suis un grimpeur. Mais je suis aussi un océanographe ainsi qu’un prof de physique et d’astronomie. Et le 14 octobre 2023, il y avait une éclipse solaire d’annoncée. Alors, l’idée de combiner un voyage avec un bon ami, de la grimpe et une observation astronomique m’a fait dire OUI au projet.

Fake le 14 octobre au matin, on s’est retrouvés au pied des grandes dalles, bien motivés et, dans mon cas, pas mal moins impressionné qu’en 1984.

Rendus au milieu de notre ascension de la Granuleuse, sous un ciel partiellement couvert, on s’est assis pour grignoter. Et pour observer l’éclipse depuis la paroi. Très très cool !

Ce n’était qu’une éclipse partielle, mais c’était vraiment trippant à regarder. Voir la rondeur de la Lune passer devant le Soleil… WoW ! Cette éclipse solaire du 14 octobre était la quatrième éclipse que j’avais la chance d’observer. Et à cet endroit-là, avec cet ami-là, cette ascension est devenue mémorable. Bien marquée dans ma mémoire.

Le 8 avril 2024, il y aura au Québec une éclipse encore bien plus spectaculaire que celle du 14 octobre dernier. Et vous ne voulez pas manquer ça ! De mon côté, j’ai déjà prévu me rendre là où il fera beau, pour espérer observer le Soleil disparaître complètement derrière la Lune. Plusieurs d’entre vous ont la chance de vivre directement là où il faut être pour bien l’observer. Alors, ne manquez pas votre chance d’en faire un évènement mémorable. Planifiez où vous serez vers 15h le 8 avril. Entourez-vous. Ça mérite d’être la fête.

Bonne observation céleste. Attention à vos yeux.

Je vous souhaite de tripper fort.

Be the first to comment on "Faire de l’éclipse un moment mémorable"

Leave a comment