Répondre à : Monarque

Home Forums Varia Monarque Répondre à : Monarque

#4832
HugoD
Participant

Cet échange est très intéressant!

Comme j’ai participé à quelques premières ascensions, principalement au Gros-Bonnet et dans les Hautes-Gorges, et que j’y ai rencontré bien de la mousse et quelques blocs lousses au potentiel mortel, je me permets de partager mon opinion personnelle. Vous en ferez ce que vous voudrez!

Pour moi, il y a une grosse différence entre la première ascension et les ascensions subséquentes. Quand on se lance dans une première, la « voie d’escalade » n’existe pas encore. On va à la rencontre d’une falaise sauvage, d’une ligne inconnue et on a habituellement une tolérance au risque assez élevée étant donné qu’on est prêt à rencontrer n’importe quel type de condition. Et on se prépare conséquemment : usage de 2 cordes, installation des relais à l’abri de la ligne de grimpe comme en glace, faire un peu d’escalade artificiel, etc.

À mon humble avis, à partir du moment où la ligne a déjà été grimpée une fois, sa nature change.

La ligne a maintenant un nom, une cote, des longueurs maintenant plus ou moins définies, peut-être quelques bolts et protections, fixes, etc. C’est maintenant une voie d’escalade, quoi!

À partir de là, la part d’inconnu, de risque et de mystère est beaucoup plus faible et je pense que c’est généralement normal pour les gens qui répètent une voie de s’attendre à un certain niveau de sécurité.

Bien évidemment, il faut faire la part des choses! C’est bien certain que de répéter une voie sportive parfaitement propre à Kamouraska ne se compare pas à faire la 2ème, 3ème ou 5ème ascension d’une voie d’aventure dans les Hautes-Gorges. Il faut toujours garder un certain niveau de méfiance en terrain d’aventure.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 années et 6 mois par HugoD.
  • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 années et 6 mois par HugoD.