Chute au sol au Lac Long Lundi

Home Forums Accidents Chute au sol au Lac Long Lundi

Ce sujet a 12 réponses, 5 participants et a été mis à jour par Otdoy Otdoy, il y a 2 ans et 7 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #6013

    Yan Lefebvre
    Participant

    Accident au Lac Long Lundi une chute au sol. D’après les informations, la fille grimpait en trad et son coinceur aurait pas tenu. Elle a été évacuer sur la planche dorsal. Je ne connais pas l’état de santé de la fille mais au dire des gens qui étaient présents, elle aurait subis des blessures à la hanche et au dos. Si vous connaissez la personne et que vous connaissez son état de santé sa serait apprécier de nous le faire savoir.

    fichiers attachés:
  • #6017
    Otdoy
    Otdoy
    Participant

    Yes effectivement, lundi le 05 octobre il y a eut une chute au sol suivi d’une évacuation. L’histoire a une fin heureuse.

    La chute est arrivée dans le départ de Robine, la voie juste à droite de Batman. La grimpeuse a fait son départ en plaçant un micro cam dans la petite fissure juste avant le premier crux (qui est en fait, le crux le plus difficile de Robine.) Ensuite elle a monté pour essayer le crux, mais n’étant pas certaine de sa stabilité et doutant de sa pro, elle a décidé de dégrimper pour mieux arranger la protection. En dégrimpant elle a fait un mauvais placement de pied et elle a chuté. Le micro cam n’a pas tenu. La grimpeuse est tombée sur la première vire, elle a rebondit à côté de l’arbre plus bas et elle s’est finalement arrêtée sur le sentier un palier plus bas. Elle était sous le choc et surtout craintive de s’être blessé très gravement car elle avait des fortes douleurs partout… mais sa partenaire, qui est infirmière de profession, l’a aidé à se calmer et se stabiliser.

    Deux autres grimpeurs qui étaient à côté sont partis tout de suite chercher les équipements de secours. Étant des habitués du site ils savaient où aller. Ils ont immédiatement placé un appel au 911 à partir de la vire de départ d’Aéro Tango. Ils ont croisé un autre groupe de grimpeurs dans ce secteur, ils se sont rejoints à l’effort. Le sac avec la civière a été ouverte et ils ont choisi la planche dorsale jaune. La blessée a été immobilisée sur la planche et le groupe l’a transporté jusqu’au pont. Cette évacuation a pris un peu plus qu’une heure. Les pompiers sont arrivés après 30 minutes et ils se sont d’abord dirigés au lac (ils avaient amené une embarcation). Quelqu’un les a averti que l’évacuation se faisait par le pont, alors ils ont reculé jusqu’à là et ensuite ils sont venus rejoindre le groupe sur le sentier pour prèter main forte.

    La blessée est restée consciente durant tout le trajet. Rendue à Québec ils l’ont examinée et pris des radiographies, heureusement pas de fractures majeures, juste un pied cassé. Elle est maintenant au repos, très heureuse d’un dénouement qui aurait pu être beaucoup pire.

  • #6018
    Otdoy
    Otdoy
    Participant

    Quelques points que je retiens de cette histoire :

    – En sentant l’instabilité et la doute, la grimpeuse a fait le choix de dégrimper plutôt que de forcer le crux. À mon avis, ce choix lui a peut-être sauvé la vie. Une chute de plus haut, ou avec plus de dynamisme aurait probablement entrainé des plus fortes conséquences. La dégrimpe est un talent qui peut nous sauver la vie, il faut la cultiver!
    – Les filles grimpaient un lundi et elles étaient chanceuses qu’il y avait tant d’autre monde qui grimpaient aussi. De plus, quelques-uns de ces grimpeurs travaillent pour des services d’urgence ou de secours; d’autres possèdaient de bonnes notions de premiers soins. Sinon, la partenaire de la blessée m’a dit : « J’étais prète à la sortir sur le dos » Grrrr! Très bonne attitude à avoir… mais c’est bon de s’informer sur la disponibilité des secours pareil. 🙂
    – Une connaissance du site a beaucoup contribué au succès de l’évacuation. L’équipe a considéré plusieurs options et a choisit celle qui leur paraissait la plus certaine.

    Somme toute, une forte expérience qui a été un grand succès auquel tout le monde a contribué – la blessée incluse. Bravo!

  • #6019

    Dan (Ti-Bum) Morin
    Participant

    Tu vois Arian, on parlait de l’impact des étoiles dans les topos plus tôt cette semaine.

    Un système avec des étoiles aurait peut-être pu éviter cet accident.

    Robine n’est certainement pas une classique, en tout cas je ne connais personne qui la présente comme telle. Dans mon topo, elle se mérite 0 étoile.

    Je suis toujours étonné de constaté à quel point il y a beaucoup de gens qui la grimpent. Probablement parce qu’elle n’est pas verticale et qu’ainsi elle n’est pas intimidante? Pratiquement à chacune de mes visites il y a 3-4 personnes à son pieds. À mon avis, il s’agit d’un non sens puisque Robine est une voie très médiocre quand on la compare aux autres bijoux du site. Non seulement son crux est incroyablement bas, mais ce dernier n’est pas évident et il est surtout mal protégé. Et là je ne dis pas qu’il faudrait ajouter une bolt. Je dis tout simplement que les débutants ne devraient tout simplement pas s’y aventurer, surtout considérant la multitude de classique 5.8 en trad qui existent (Percing d’Aphrodite, Nacho Libre, Fougère à me plaire, Tête à Papineau, Incandescence, Super Mimi).

    Encore la fin de semaine dernière une fille me disait envisager de faire cette voie. Je me suis fait un plaisir de lui dire d’oublier le projet, que ça n’en valait pas la peine. J’espère que ce n’est pas cette fille qui s’est blessée…

    Googjob aux gens qui se sont impliqués pour secourir la personne!

    Autre point: Considérant que Robine est à l’extrémité Nord-Ouest du site, est-ce que l’utilisation du pont (en marchant tout le sentier) s’est avérée efficace malgré la distance? Est-ce que l’utilisation du bateau des pompiers n’aurait pas été plus appropriée dans les circonstances? Dans une situation plus dramatique, où chaque seconde compte, il conviendrait de se poser la question. Je trouve que le réflexe des pompiers d’apporter une embarcation est très cool. Il ne faudrait pas qu’ils abandonnent cette habitude en se disant que l’embarcation n’est pas nécessaire étant donné la présence du pont. À mon avis, dans une situation d’urgence, une vraie, le bateau aurait été beaucoup plus rapide et efficace à cet endroit précis du site. Il faudrait exposer cette réflexion aux services d’urgence. 🙂

    • #6035

      Rikiki
      Participant

      Pour ton information Dan, je crois que c’est avec toi qu’on parlait de cette voie sous la pluie dimanche passé dans le stationnement. Ton opinion sur cette voie était très clair (et je la partage totalement), non ce n’est pas notre amie qui s’est blessée. Bon rétablissement à la malheureuse qui s’y est blessée.

  • #6031
    Otdoy
    Otdoy
    Participant

    Dan, je partage avec toi les sentiments sur la qualité de Robine… ni Batman ou Robine sont les plus belles voies du site. Mais quand elles sont propres je les trouve le fun à grimper. Les mouvements sont variés et vu que c’est dalleux les repos sont nombreux.

    Je dis « quand elles sont propres » car ces deux voies sont dans une zone d’écoulement. À chaque hiver, une couche de sâble s’accumule sur les prises et sur les vires des deux. C’est grâce au passage des grimpeurs que les voies redeviennent belles… ou disons-le comme ça : qu’elles gagnent « une étoile ».

    Alors pour moi ces deux voies sont une preuve des bienfaits de ne PAS attribuer des étoiles aux voies dans le topo. Avec un tel système de ranking, ces deux-là reçevraient peu d’étoiles –> alors elles seraient peu grimpées –> alors elles resteraient sâles et seraient encore moins grimpées.

    Comme c’est là, les gens les zyeutent d’en-bas et partent dedans comme ça leur tente. Et les voies se font grimper –> deviennent propre –> deviennent encore plus plaisantes à grimper. Dans mon livre à moi il n’y a pas plus convaincant.

    Pour ce qui est la protection au départ de Robine, je me rappelle que lorsque l’ouvreur et moi on équipait le relais, on avait parlé d’ajouter une bolt. Dans le temps je me rappelle de pouvoir placer deux, même trois protections là et qu’elles étaient pas pire bonnes. Alors on s’est abstenu et durant toutes ces années ça semble avoir fait la job. Mais certaines fissures au lac Long changent avec le temps. Le rocher est du gneiss d’origine sédimentaire alors granuleuse et parfois portée à s’éclater. Les petites fissures peu profondes peuvent devenir flare ou évasées et la qualité de la protection baisse. J’irais aller faire un tour grimper Robine et ensuite je parlerais avec l’ouvreur voir ce qu’il en pense.

    Pour l’évacuation je suis vraiment d’accord avec toi, dans ces secteurs de gauche l’évacuation la plus rapide c’est par le lac. C’est très cool que que les pompiers arrivent avec un bateau. Je l’ai appris cette semaine! On est supposé faire une rencontre avec eux vers la fin du mois, on pourra mieux coordiner et mettre les infos dans le topo pour l’an prochain.

  • #6036

    Yan Lefebvre
    Participant

    Ce sont mes partenaires qui étaient tous près d’elle qui lui ont porté secours et on été chercher le matériel de secours. Julie et Fred on tous deux de bonne notions en sécourisme. Fred connait très bien le coin c’est pour cela qu’il savait ou aller chercher le matériel. Je suis soulagé d’apprendre que les blessures ne soient pas au dos ainsi qu’au basin. Souhaitez lui un prompt rétablissement de ma part ainsi que ceux de Fred et Julie. Ils seront soulagé d’apprendre que les lésions ne sont pas plus importante. Merci la gang pour les news c’est apprécier !

  • #6076
    Otdoy
    Otdoy
    Participant

    Lundi je suis allé grimper Robine. J’avoue que j’étais un peu nerveux, c’est jamais évident de grimper là où il y a eut un accident récent. 🙂 Alors avant d’embarquer dans le crux, j’ai placé plusieurs protections, genre de la taille de Camalot 0,4 – Mastercam 2 – TCU jaune. Les petites fissures sont encore belles. Depuis l’ouverture de la voie en 2006, le passage du monde semble les avoir approfondit et nettoyé. En tirant dans le crux, j’ai même été capable de vite insérer un Camalot no.2 au-dessus de ma tête, un petit luxe de plus.

    Dans ce premier crux on tire sur des coincements de doigts et les pieds sont en adhérence. Après deux mouvements on est sur un stance moyen où il est possible de protéger dans le fond d’un grand coin, ou encore, on peut faire un grand mouvement de plus pour se mettre sur un gros repos. C’est solide comme départ, plus sérieux de ce qui est présentement indiqué dans le topo.

    Description actuelle :

    Robine 5.8+, 25m, pro naturelle
    Frédéric Mauger, automne 2006
    La fissure évidente dans la face à droite de Batman. Départ délicat qui demande une bonne technique.
    Tips à la fin du topo : Au départ, l’élégance sera bien récompensée. Un gros mécanique (Camalot 4) pour protéger la fin.

    Pour la prochaine mise à jour du topo je propose le suivant :

    Robine 5.9, 25m pro naturelle
    Frédéric Mauger, automne 2006
    La fissure évidente dans la face à droite de Batman. Important de bien protéger le départ qui requiert une bonne technique. Essentiel de garder un Camalot no.4 pour la toute fin.
    Tips à la fin du topo : N’hésitez pas d’utiliser vos petits mécaniques au départ; plus haut la pro est plus grande. Le no.4 est essentiel pour la sortie.

    Désolé Dan, mais j’ai eut beaucoup de plaisir à la grimper 🙂

  • #6135

    PA Paquet
    Participant

    Belle guirlande ! C’est sympa de ta part Arian, que tu sois allé voir s’il y avait bien – ou non – cam sous roche. Je ne pense pas qu’on doive utiliser les cotes comme facteur disuasif, par contre, ni d’ailleurs les brandir comme un avertissement. Les mentions PG sont là pour ça. Le problème tient seulement au fait que Robin est un rare crux de slab (avec pas d’adhérence) dans un site qui offre principalement du face sur des prises qui sont à l’habitude bien franches, mais cela dit le mouvement passe bien en 5.8 ; la cote pourrait même être inférieure si la voie se trouvait dans un site où la dale domine. Du moins, c’est mon humble avis.

  • #6138
    Otdoy
    Otdoy
    Participant

    C’est un bon commentaire P-A.

    Je proposais la cote de 5.9 non pas pour dissuader, mais par ce que le premier crux me semblait dépasser le 5.8. On est instable pour une chaine de mouvements, tandis que dans du 5.8 je m’attendrais à une plus brève instabilité. Il y a un ou deux petits crux plus haut dans la voie qui pour moi tombaient drette dans le 5.8.

    J’attendrais d’autres commentaires….. merci!

  • #6139
    Otdoy
    Otdoy
    Participant

    Feedback de Fred Mauger sur la cote

    Dans ma tête elle en a déjà eu trois: La première quand je l’ai grimpée sale avec la moitié des bonne prises 5.10 solide avec du brun dans mes shorts, après le nettoyage avec l’emplacement de chacune des prises possibles en tête 5.8 (ça me paraissait 5.8 soft mais je suis grand et j’étais fort) puis finalement la cote était montée à 8+ après m’être fait dire que c’était un peu stiff.

    Mais c’est vrai qu’un + sur une cote ça peut faire vague. Pour 5.8+ ça encadre beaucoup de situation de 5.8 old school, à 5.8 testpiece, à 5.8 akward, à 5.8 OW.

  • #6141

    PA Paquet
    Participant

    Ça a du sens ! Bien entendu 5.8 OW doit demander une dépense calorique plus grande qu’une 5.10 soutenue 🙂

    Si l’ouvreur y voyait 5.8, moi ça me paraît honnête – ceux qui disent que c’est stiff n’ont certes pas appris les mouvements par coeur, comme lui, voilà tout !?

  • #6152
    Otdoy
    Otdoy
    Participant

    Oui c’est clair, l’ouvreur peut difficilement donner une cote aussi honnête comme ceux qui la font à vue. Restons alors avec la cote 5.8+? Encore là, ça semble avoir fait la job depuis des années.

Le sujet ‘Chute au sol au Lac Long Lundi’ est fermé à de nouvelles réponses.