L'Examen de rattrapage (Gros Bonnet) est libéré

Home Forums Nouveaux sites et parois L'Examen de rattrapage (Gros Bonnet) est libéré

Ce sujet a 12 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Otdoy Otdoy, il y a 3 ans et 1 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #5686

    Dan (Ti-Bum) Morin
    Participant

    Hier Jeff Beaulieu a fait la plus que très probable première ascension de L’Examen de rattrapage en enchainant la 3e longueur (crux) à son premier essai. Il ne s’agit pas d’un « à vue » étant donné que nous l’avions déjà grimpée en artif pour la nettoyer. Jeff n’avait toutefois pas essayé de travailler les mouvements. Il avait néanmoins une idée de la protection nécessaire et des repos potentiels. Personnellement, j’ai de la difficulté à réaliser que ça s’est déroulé devant mes yeux. Quel contrôle mental et physique, une preuve de volonté et de résistance devant l’inconnu! Très très inspirant! Après un premier crux excessivement vicieux et technique de grimpe verticale à déversante (voir la tag line sur la photo ci-jointe), qui ne pardonne pas, et qui est très difficile à protéger (mix de petite nuts et de petits mécaniques), la voie emprunte une fissure très belle (au moins 20m continu allant de doigts à poings) mais bizarre et très agressive (taper les mains). La fissure est étonnamment très soutenue contrairement à ce que nous avions imaginé lors du nettoyage initial. Sur la photo, on voit Jeff qui se dépète sur des prises positives où les pieds ne sont pas très bons. J’ai plutôt utilisé la fissure à gauche pour me remettre du premier crux (que j’ai dû recommencer 2 fois au complet à cause de l’étirement dynamique de corde suite à une première chute en second). Jeff est resté à cet endroit au moins 25 minutes avant de poursuivre sa bataille (ça donne une idée générale de la difficulté).

    L’Examen de rattrapage est une voie initialement nettoyée par François Turgeon, grimpeur que je ne connais pas personnellement. Ce dernier l’a en partie nettoyée (pitch #2 et une partie du pitch #4) et l’a équipée avec Anne-Sophie Roberge. Jeff et moi avons décidé de reprendre le projet cette année dans notre désir de contribuer au développement du Gros Bonnet, une paroi qui regorge de classiques et qui demeure bizarrement impopulaire alors que le rocher et la grimpe y sont d’une qualité INÉGALÉE au Québec. Nous avons changé d’endroit le relais qui permet d’assurer le pitch crux (après la traverse vers la gauche) et avons nettoyé à 95% le 3e pitch. Il resterait à paufiner le 3e pitch et nettoyer le 4e. Avis aux intéressés qui voudraient venir avec moi. En résumé voici une description plus détaillée pour les intéressés:

    – Pitch #1 5.10a 20m – Grimper le pitch #1 de l’Examen final. Sur la vire, traverser de 3m vers la droite jusqu’à un petit toit avant que la vire ne commence à descendre vers des cordes fixes.

    – Pitch #2 5.11a/b? 30m – Contourner le petit toit vers la droite, ensuite grimper un 1er crux précaire après la bolt jusqu’à un relais intermédiaire à gauche. Pour éviter le drag, il est recommandé de l’utiliser. Ensuite attaquer le dièdre avec une bonne pompe et de bonnes prises jusqu’à un rétablissement complet plus corsé (1 bolt). Gravir l’autre dièdre en utilisant du scumming et du dulfer (1bolt) en combattant la pompe qui s’accumule rapidement jusqu’au dernier mouvement (Très très beau). Une fois votre second au relais, faire la traverse de 5m en suivant la vire vers la gauche jusqu’à un autre relais sur le mur de droite. Il est possible de protéger la traverse dans une fissure verticale au milieu bien que nous ne l’ayons jamais fait nous-même. La vire a 1 pied et demi de large approximativement. Une corde de 70m est nécessaire pour rappeler de cette longueur.

    – Pitch #3 40m – Aucune cote suggérée (c’est très dur, mais il est possible de passer en artif pire). Je donne ici beaucoup de détails parce que le début de la voie est difficile à protéger et essayer ce pitch « full on » à vue peut s’avérer dangereux. SOYEZ AVERTIS! Depuis le relais grimper la fissure à poings facile jusqu’à un ressaut de 1,5m. Utiliser une longue sangle (36cm) pour la déposer sur la grosse corne de roche.Bien qu’il s’agisse d’une protection peu orthodoxe de nos jours, elle s’avère vraiment appropriée à cet endroit et pourrait même être optionnelle pour quelqu’un de très confiant (bien que je ne le recommande pas). Je chuterais dessus sans avoir peur et c’est pourquoi nous n’allons pas mettre de bolt à cet endroit). Faire 2 mouvements pas très difficiles, mais intimidants et protéger dans la petite fissure horizontale à droite (metolius bleu). Rétablir sur la grosse vire. Depuis la vire, poser un metolius gris (#00) et un petit bicoin à out de bras et commencer le face qui devient de plus en plus corsé jusqu’à une petite fissure à doigts (bon jam) longue comme la main. Il est absolument nécessaire de protéger dans le bas de cette fissure avec un metolius orange (alien rouge). Après le alien rouge, Jeff a posé un petit metolius mauve (#0) un peu plus haut, mais personnellement j’avais besoin de endroit là comme prise de main droite et je n’aurais pas pu protéger (trop difficile pour moi). J’ignore s’il est prudent de tenter le crux sans ce mécanique (à vos risques et périls), mais de toute façon la pro existe et elle est béton; aucune bolt ne sera ajoutée à cet endroit! Ce 1er crux est extrêmement puissant et technique, mais de courte durée. Il ne sera certainement pas enchainé souvent à vue. Une fois qu’on rejoint le gros flake visible à gauche, il est possible de se reposer (relativement parlant). Ensuite, il faut suivre la fissure évidente qui présente plusieurs surprises. Le relais se trouve au-dessus d’un sapin de 2,5 pouces de diamètre. La communication est difficile entre les relais, même sans vent. Nous avons utilisé le sapin comme prise de mains et de pieds pour atteindre le relais à la « Squamish style ». Un enchainement sans l’arbre semble peu probable pour le moment, mais nous souhaitons bonne chance à celle ou celui qui voudrait tenter le coup! Personnellement je considère la longueur terminée à cet endroit, mais il était plus pratique et confortable d’installer le relais 2m plus haut comme François l’a fait. L’arbre est en très bonne santé et nous ne voulions pas le tuer inutilement. Tant qu’il sera en santé, je ne vois pas de raison de le tuer ou de l’endommager. Ses racines montent vers le haut plutôt que vers le bas et son tronc empêche la saleté de retourner dans la fissure en dessous ce qui est génial…Il est nécessaire d’avoir une corde de 80m pour rappeler de cet endroit ou d’utiliser 2 cordes.

    – Pitch #4 20m 5.10a – Cette longueur semble plus facile qu’elle ne l’est en réalité, ne vous laissez pas berner. Elle n’est pas complètement nettoyée encore. Suivre la fissure de gauche jusqu’à un point ou il est possible de traverser vers la droite en utilisant une vire. Ensuite suivre le dièdre lisse pour rejoindre la fissure finale (flare) un peu sale encore.

    Belle exposition, belle grimpe! Bonne chance! Merci à François Turgeon et Anne-Sophie pour les efforts de nettoyage!

    Attachments:
  • #5688
    Otdoy
    Otdoy
    Participant

    Wow! Tout un récit! Pas sur qu’un slovène comme Gasper aurait besoin de tant de détails… mais merci pareil Dan 🙂

    Bravo les gars pour cette belle grimpe. Encore un méga classique sur le Gros Bonnet! incroyable

    • #5689

      Dan (Ti-Bum) Morin
      Participant

      Ceux qui n’ont pas besoin de béta n’ont qu’à ne pas le lire.

      Comme je l’ai écrit il s’agit d’une question de sécurité avant tout.

      Ceux qui se croient au-dessus de ça, tant mieux pour eux!

      Comme je le disais, je doute que cette longueur soit grimper « à vue » souvent.

      Disons que ça requière un bon mental, un esprit vif pour réfléchir vite et assurément être extrêmement confortable dans la cote…

  • #5690

    Dr.Gravity
    Participant

    Nice work!!!

    Bravo pour le recit et la description. C’est le genre d’informations et d’enthousiasme (qui me rapelle un peu a la Yannick Girard quand il me parlait du GB) que la parois a besoin pour encourager une nouvelle generation a s’y aventurer. (et se de developper commme de solides grimpeurs d’aventure)

    J’ai juste un petit bemol, malgre que la qualité de la roche sur le gros bras est loin d’etre aussi mauvaise que certains (qui ne l’ont probablement grimper beaucoup… ou meme pas du tout) le laissent croire, je n’irais toutefois pas jusqu’a dire que c’est la meilleure roche de la province. Un exemple parmi d’autre: Kamou avec son rocher dur et compact a un pourcentage de choss considerablement plus bas que le Gros-Bras.

    Encore merci a toi et Jeff pour le travail

    • #5691

      Dan (Ti-Bum) Morin
      Participant

      Je ne suis pas certain de comprendre, mais je pense que tu confonds…L’Examen de rattrapage se trouve sur le Gros Bonnet dans la Vallée du Bras du Nord (Portneuf) et non au Gros-Bras (Parcs des Grands Jardins)! La roche est du gneiss ultra béton et généralement très agressif. Tellement qu’on peut y grimper sous le pluie!

      J’ai grimpé à ne nombreuses reprises sur le Gros-Bras et il est impossible de comparer son rocher à celui du Gros Bonnet. Le Gros-Bras est, à mon avis, davantage une paroi alpine d’hiver que pour la grimpe estivale. Certaines voies sont bonnes, mais généralement parlant, on parle d’aventures engagées et sérieuses!

      Le rocher du Gros Bonnet, plus solide et donc moins dangereux permet à de simples grimpeurs comme moi de s’épanouir en toute sécurité. De plus, comme tous les relais sont fixes (scellements, anneaux de rappel, bolt), l’engagement est nettement diminué. 🙂

    • #5701

      Dr.Gravity
      Participant

      oups my bad, je suis vraiment dans le champ… Pour une raison étrange, j’etait convincu que c’etait sur le gros-bras. Trop de programmation et pas assez de sommeil… ou/et de cafe.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 ans et 1 mois par  Dr.Gravity.
  • #5703

    Dan (Ti-Bum) Morin
    Participant

    J’ai oublié de préciser que l’enchainement a été réalisé par une journée de gros soleil sans nuage à 30 degrés alors que la paroi cuisait au soleil depuis les petites heures du matin. Je le précise parce que j’ai remarqué que le soleil a une incidence importante sur la difficulté des voies au Gros Bonnet (à mon avis). Je pense qu’il faut tenir compte de cet élément.

  • #5704

    FrançoisT
    Participant

    Félicitation pour le send. Ouvrir ce bout de mur reste un mes plus beau souvenir d’escalade et la troisième longueur est probablement un des plus beau lead d’Anne-Sophie. Surtout pour sa première fois en ouverture. Je suis déçu de ne pas avoir pu la libérer moi-même, mais ainsi va la vie. J’ai eu ma chance et je n’ai plus la forme physique nécessaire pour faire ça 🙁 Je suis quand même content que le projet s’achève.

    La quatrième longueur avait été nettoyée au complet. Dommage pour vous que ce soit à refaire 🙁

    Avez-vous aussi essayé la voie directe entre le 1er et le 2ième relais?

    François Turgeon

    • #5707

      Dan (Ti-Bum) Morin
      Participant

      Salut François!

      C’est dommage que vous n’ayez pas été en mesure de compléter votre projet 🙁

      Moi non plus je n’ai pas la forme, avec mon épaule blessée, de grimper la 3e longueur en tête. J’y retournerai l’an prochain avec un couteau entre les dents. Ça demeure que votre travail a laissé des traces et nous a inspiré! Maintenant d’autres grimpeurs pourront s’inspirer de l’effort de Jeff pour aller grimper cette voie. Je verrai à modifier le topo avec l’aide d’Arian. Comme Jeff le disait, c’est assez rare de trouver des longueurs aussi verticale, difficile et soutenue tout en étant esthétique: faut que le gens en profitent.

      Est-ce que vous aviez nettoyé la 3e longueur? Si oui, c’est incroyable comment la nature avait repris le contrôle. La fissure était incroyablement sale, même le face super vertical était rempli de flakes et de champignons. Présentement la fissure de la 3e longueur est grimpable, un peu sale en profondeur, mais elle se peaufinera d’elle-même avec le passage de grimpeurs (j’espère).

      La première partie (5 premiers mètres) de la 4e longueur sont d’ailleurs redevenus assez sale. Il en est de même de la fin de cette longueur. Évidemment, il y a plusieurs arbres à cet endroit et comme l’inclinaison est moins que verticale ça a tendance à s’accumuler dans la fissure qui est flare. Ça ne devrait pas prendre trop de temps et d’efforts pour ramener le tout à un état de propreté acceptable étant donné les efforts que vous aviez déjà mis dans le passé. J’imagine que la fin de cette longueur ne sera jamais totalement propre. Il y a trop de végétation au-dessus à mon avis…

      Tout de même, j’espère que d’autres grimpeurs iront tenter leur chance sur cette voie très jolie et surtout imposante! Le secteur de droite du Gros Bonnet est plutôt délaissé par les grimpeurs dans la ou les dernières année(s). J’ai constaté peu de trafic dans ce secteur au courant de l’été, même la 1ère longueur de L’Examen final était redevenue complètement sale. Il a fallu que je débouche la minuscule fissure en lead, des arbres étaient tombés au sol, bref ce secteur était dû pour une corvée de nettoyage, ce que nous avons tenté de faire. Je ne comprends pas pourquoi aussi peu de grimpeurs s’y aventurent pour faire la Correction, voie ultra classique, très accessible et toujours très propre (sauf la 1ère longueur qui reste toujours sale). Bref il faut continuer à en parler pour que les gens s’y aventurent…sinon le nettoyage sera à refaire.

      En ce qui concerne la directissime située au-dessus du 1er relais, nous l’avons inspectée à chaque fois que nous avons rappelé la voie et ça semble une longueur superbe! Imposante, verticale, esthétique, ça semble très prometteur! Et que dire de la sortie!! Ouff ça semble jouer dans la tête à quelques endroits! La longueur est encore très très propre. Est-ce vous qui aviez laissé un maillon rapide (maintenant tout rouillé) sur la plaquette au 2/3 de la longueur?

      Par rapport à l’autre longueur #2, quelle était votre pensée par rapport à l’existence des 2 lignes pour rejoindre le pitch #3? Est-ce que la ligne de droite était supposée continuer tout droit au lieu d’utiliser la traverse vers la gauche de sorte qu’il y aurait eu 2 voies distinctes? Ou vous vous disiez que ça serait la même voie, mais avec une variante « directe »?

      Évidemment, la longueur au-dessus du 1er relais a l’air plus difficile que la ligne à droite. Nous ne l’avons pas tentée encore, mais ça devrait venir d’ici la fin de la saison. Ça ferait 2 longueurs consécutives très soutenues. Comme Fred le suggérait, nous avions remarqué l’existence de deux dièdres distincts à proximité de L’Examen final (entre L’Examen final et L’Examen de rattrapage) qui pourraient probablement permettre d’atteindre le sommet de la paroi également en créant une nouvelle ligne. Le potentiel est là, il s’agit d’avoir le temps et de mettre les efforts nécessaires!

  • #5722

    FrançoisT
    Participant

    Salut,
    non, nous n’avions pas nettoyé la troisième longueur, donc tu n’as pas à t’en faire, votre travail de nettoyage ne va pas disparaître en seulement quelques années. :-p

    Pour la directissime, oui c’est mon maillon rapide(la nut coincé aussi). Un de mes efforts pour libérer cette longueur. Le bout difficile est derrière rendu là, mais j’étais complètement cuit. Et je m’étais foutu une bonne frousse. Les crux sont plutôt en puissance qu’en endurance si je compare avec la longueur à droit, mais probablement aussi dans le 11-. Tu me diras ce que vous en pensez.
    L’idée originale était de faire 2 voies parallèle. Moi j’ouvrais celle de gauche et Anne-Sophie celle de droite. Nous n’avons pas exploré les possibilités à droite passé la longueur nettoyée, mais il y a clairement de quoi de grimpable passé la vire. Et ça semble plus facile que ce que nous avons fait à gauche.

    À mon avis, en plus de votre travail, le secteur de droite va recevoir un bon achalandage dès que Fred va terminer son acte de désobéissance civile. 😛 Je l’ai grimpé avec lui et c’est superbe, modéré et pas trop intimidant.

  • #5724
    Otdoy
    Otdoy
    Participant

    À propos de l’achalandage, le verre est mi-plein et non mi-vide! Regardez Tawachiche…. tout le travail qui a été fait… et puis nyet, zéro achalandage ou presque. Le Gros Bonnet c’est la Grande Allée en comparaison. Mais si on veut vraiment hausser l’achalandage, la formule est simple : ouvrir des voies sportives. Ça motive le monde pour une première visite. C’est pas sorcier. 🙂

    • #5725

      FrançoisT
      Participant

      ou une via ferrata 😀

    • #5726
      Otdoy
      Otdoy
      Participant

      Il y a des limites! lolll

Le sujet ‘L'Examen de rattrapage (Gros Bonnet) est libéré’ est fermé à de nouvelles réponses.