La petite histoire de La Zébrée

Julien Bourassa-Moreau dans La Zébrée | Photo: Jérôme St-Michel @stmicheljerome

Avec les tentatives d’Émilie Pellerin actuellement dans La Zébrée (5.14a), la voie a repris de la popularité dans notre imaginaire. J’en ai profité pour demander à Jérôme St-Michel de me rafraîchir la mémoire sur les ascensions précédentes.

Initialement grimpé en 1972 par le prolifique Alain Hénault, la voie s’est vue allouer une cote de A2. Comme le souligne Jérôme, avec l’équipement moderne ça serait d’avantage un C1 puisque que les pitons ne sont désormais plus nécessaires.

Il faut attendre 31 ans avant que la voie soit libérée et cet exploit revient à Jeff Beaulieu de Québec qui grimpe la voie avec les protections pré-placées (et avec son casque de souligner Lisa Lajoie). En 2007 Jean-Pierre Ouellet – plus connus par son surnom de Peewee – et Sylvain Massé font équipe afin de réaliser la voie tout en plaçant les protections « on the go ». Peewee sera le premier à réussir le tour de force et quelques semaines plus tard Sly Massé fait de même. Comme le rapportait Climbing en 2007, Peewee était l’assureur pour l’ascension de Jeff et Sylvain. Ce à quoi il a répondu : « ouais, maybe I should get a life »!

Jeff Beaulieu dans La Zébrée | Photo tirée de YouTube

Dans les tentatives dignes de mentions, François Roy est passé proche de réussir l’exploit dans les années 90. Selon Jérôme, François se serait rendu jusqu’au dernier crux.

En ce moment Julien Bourassa-Moreau travaille aussi la voie en compagnie d’Émilie. Toujours selon ma source, le duo serait en bonne posture pour réussir cette pièce de résistance québécoise.

Voilà quelque chose à suivre en cet été post-confinement!

Peewee dans La Zébrée | Photo: Benoit Robitaille

Julien Bourassa-Moreau toujours dans La Zébrée | Photo: Jérôme St-Michel @stmicheljerome

Be the first to comment on "La petite histoire de La Zébrée"

Leave a comment