Le combat d’Anna Pfaff pour éviter l’amputation

La grimpeuse et alpiniste du Colorado livre présentement un combat pour sauver ses orteils après une aventure en Alaska qui lui a infligé de sérieuses engelures aux deux pieds. Elle documente sa bataille via Instagram dans des messages empreints de sincérité et de désespoir.

Son premier message fait la récapitulation de son expédition au Mont Huntington en Alaska. Anna Pfaff, accompagnée par Priti Wright on fait l’ascension de la route Harvard. Les températures étaient froides mais pas hors-normes. Une grimpe qui a pris 3 jours aux deux alpinistes.

Dans son second post, Anna Pfaff raconte son retour au camp de base. Aussitôt arrivé elle a changé ses bottes et ses bas, et constaté que son pied droit avait une couleur blanche. Elle a mis de gros bas et ses bottillons en duvet afin de leur procurer le plus de chaleur possible. Deux nuits très froides ont suivi et le matin du 23 avril les deux femmes ont constaté que les pied de Pfaff avaient désormais une couleur pourpre. Rapidement elle a été évacuée par les airs vers Anchorage.

Dans la salle d’urgence d’Anchorage, une chirurgienne vasculaire l’a informé que rien ne pouvait être fait pour ses orteils car la limite de temps pour les sauver était écoulée. Après une montagne d’émotion, elle et son entourage ont décidé de se rendre à Seattle afin d’avoir un second avis.

A Seattle, l’équipe médical a constaté les blessures et confirmé qu’ils étaient tout aussi impuissant. Ils ont retourné Pfaff chez elle et dit qu’ils allaient simplement « monitorer » le tout dans les prochains mois. Entretemps, certains ont recommandé un traitement par chambre hyperbare pour le traitement des engelures. Le groupe a pris le chemin de Louiseville au Colorado afin d’essayer le traitement qui est en phase expérimentale. Après 7 traitement, peu de progrès a été constaté.

En date d’hier, Anna Pfaff écrivait : « Il reste encore beaucoup d’incertitude en ce qui a trait au pronostic pour mes orteils. Il semble que le temps soit long pour que la guérison d’engelures. Ceci me procure beaucoup d’anxiété et des montagnes russes d’émotions. (…) Les choses peuvent toujours êtres pires et je suis reconnaissante du support et de l’amour que ma communauté me procure. »

Be the first to comment on "Le combat d’Anna Pfaff pour éviter l’amputation"

Leave a comment