Le dépotoir laissé au K2

Déjà en 2006 les déchets étaient une problématique importante au K2. Il semble que les choses ne se soient pas améliorées. Photo: Ian Bergeron

La saison record qu’a connu le K2 est aussi venue avec des défis environnementaux. Les montagnes sont des environnements fragiles et le passage des montagnards laissent toujours des traces. C’est encore plus vrai sur les 8000 où aucune vie végétale ou moléculaire ne peux dégrader les déchets humains. Imaginez quand ces déchets sont des montagnes de plastique et de nylon…

Le K2 a vu un nombre record de grimpeurs cette saison, mais ils ne se sont pas tous montré très consciencieux de leur empreinte environnementale comme en témoigne Flowa Wayta sur son compte Instagram.

Dans son commentaire elle déclare : « nous ne sommes pas des montagnards, mais de simples idiots qui grimpe des montagnes afin de satisfaire leurs égos »

Be the first to comment on "Le dépotoir laissé au K2"

Leave a comment