Le Festiroc renoue avec ses racines

Par la FQME

Le 10e Festiroc aura des airs de retrouvailles, du 6 au 8 septembre. En plus de célébrer au passage le 50e anniversaire de la FQME, le grand rassemblement de grimpeurs fera son retour là où tout a commencé, au secteur Dufresne du Parc régional Val-David.

« C’était indéniable pour nous que le prochain Festiroc soit présenté à Val-David », a défendu le directeur général du parc, Jean-François Boily. « Les deux principaux fondateurs de la fédération, Claude Lavallée et Gilles Parent, travaillaient et grimpaient chez nous. Nous voulions ramener l’événement et le timing était parfait avec le 50e de la FQME. »

En poste depuis moins d’un an et travaillant dans le monde des parcs depuis bon nombre d’années, M. Boily a voulu faire rayonner davantage l’escalade sur le site, et ce, dès son arrivée. L’endroit compte près de 500 voies et plus d’une centaine de blocs erratiques, de quoi réjouir tous les passionnés.

Grâce à sa grande variété de voies pour tous les goûts et tous les niveaux, à son accessibilité et à la beauté de ses parois qui font entre 20 et 80 mètres, l’institution a droit à une excellente réputation dans le milieu de l’escalade. « C’est le berceau de l’escalade au Québec et un des plus grands centres au Canada. Nous grimpons depuis près d’une centaine d’années au parc! »

« Avec l’engouement autour des gyms intérieurs, les gens cherchent ensuite un endroit pour s’initier à la roche. Nous avons deux écoles d’escalade, soit Passe-Montagne et Attitude Montagne, qui offrent des cours sur place et nous sommes une belle destination pour ces personnes », a ajouté Jean-François Boily, qui s’est initié à l’escalade depuis son entrée en poste.

Être l’hôte du Festiroc, une priorité
Accueillir le 10e Festiroc et les nombreux participants attendus était, pour Jean-François Boily et son équipe, une occasion en or de redonner à l’escalade la place de premier plan que la discipline mérite, en plus de permettre aux grimpeurs de découvrir de nouvelles voies.

« C’est vraiment important pour nous de garder des liens étroits avec la FQME et sa communauté. C’est une belle clientèle et un monde à découvrir. L’escalade au Québec, c’est la FQME. C’est sûr que ça devait être une priorité pour nous de ramener l’événement ici », a mentionné M. Boily.

« Avec une multitude d’activités offertes dans le parc durant l’événement, comme la randonnée pédestre et le vélo, et tellement de voies d’escalade à découvrir, il sera facile de répartir tout ce beau monde-là dans le parc. La beauté de notre site, c’est que c’est bien réparti et on ne sent pas la pression. »

Le centre de ski Belle Neige, situé à Val-Morin, servira de camp de base pour l’événement et possède une capacité d’accueil suffisante pour tout le monde. « Nous allons pouvoir accueillir tout le monde et offrir de merveilleuses installations aux visiteurs, à commencer par nos trois principaux monts, le Mont King, le Mont Césaire et le Mont Condor. »

Un documentaire racontant l’histoire de la FQME sera notamment présenté et une randonnée contée aura aussi lieu dans le cadre du Festival des Contes Maltés de Val-David.

Be the first to comment on "Le Festiroc renoue avec ses racines"

Leave a comment