Le retour pour Louis Rousseau

Photo: Adam Bielecki

Les conditions météo défavorables auront eu raisons des espoirs de Louis Rousseau sur l’Annapurna. Ayant épuisé sa banque de congé, Louis doit maintenant revenir au pays. Il rentre tout de même le coeur léger, malgré les aléas de Dame Nature. Il garde en mémoire « de super belles ascensions et la chance de grimper au Népal avec des gars extraordinaires: c’était comme grimper avec des Wayne Gretzky de la montagne« !

Rappelons que l’alpiniste de St-Féréol avait initialement comme but une nouvelle voie sur le Cho Oyu et, que ses partenaires et lui, s’étaient vu refuser l’accès au Tibet à cause du zèle des autorités chinoises occupantes. Le groupe s’était alors tourné vers la face Nord-Ouest de l’Annapurna. Ses trois comparses vont continuer l’aventure dans l’espoir d’une fenêtre météo favorable.

1 Comment on "Le retour pour Louis Rousseau"

  1. Trop dociles! Désormais, il faudra compter sur l’esquive des douaniers pour grimper une paroi. Les grands penseurs ont souvent fait de la prison, les affranchis de la montagne devront maintenant faire du vol à rase-mottes pour vaincre de nouveaux sommets… ou attendre leur tour à Berri-de-Montigny!

Leave a comment