L’industrie du plein air VS Donald Trump

Hier le président Américain Donald Trump s’est inscrit dans les livres d’histoire, non pas en écrivant un autre Tweet incendiaire, mais en amputant massivement deux territoires protégés : Bears Ears National Monument et Grand Staircase Monument. L’homme au teint orange a déclaré pour justifier ses actes : « Certaines personnes pensent que les ressources naturelles de l’Utah devraient être contrôlées par une poignée de bureaucrates distant de Washington, et devinez quoi ? Ils sont dans l’erreur. »

Ainsi, suite à ce décret présidentiel, il sera désormais possible de « développer » ce territoire de plus 1,2 millions d’acres et même d’y faire de l’exploitation pétrolière.
L’opposition a immédiatement condamné cette décision, notamment 5 nations autochtones de même que les plus grandes compagnies de plein air. Rappelons d’ailleurs que l’Outdoor Retailer, la grande foire biannuelle du plein air, a quitté Salt Lake City pour Denver au Colorado afin d’exprimer son désaccord à l’état de l’Utah.

Quelles seront les prochaines étapes ? Les environnementalistes et Premières Nations arriveront-elles à faire renverser la décision ou à stopper légalement ce décret ? A suivre…

Certes le message le plus fort est celui de Patagonia:

Comment aider? Via l’Access Fund qui compte mener la bataille.

2 Comments on "L’industrie du plein air VS Donald Trump"

  1. L’hostie d’abruti…

  2. Tant qu’y touche pas au Mont Royal…

Leave a comment