Ma première: Carl Darveau

Carl Darveau | Photo: Francis Fontaine

Voici une nouvelle série intitulée Ma Première où un(e) grimpeur(se) nous parle de ses premiers pas dans le monde de l’escalade. Aujourd’hui, Carl Darveau!

Ma première grimpe
Ça a été au Roc Gyms à l’âge de 12 ans avec les cadets. Nous avions une activité organisée et j’ai su à ce moment-là que c’était fait pour moi. J’ai fait de l’ascension en moulinette pendant la journée.

Ma première fois dehors
Toujours avec les cadets, nous avions eu la chance de faire une introduction à l’escalade de glace. Nous étions allés à la Chute-Montmorency et avions passé la journée à grimper dans « La Congelée ».

Ma première cascade
Ma première grimpe sur une cascade était assez inusitée. Toujours à l’âge de 12 ans, j’avais volé une vieille corde en chanvre à mon père ainsi qu’un harnais de monteur de ligne et quelques maillons rapides. Par la suite, avec un ami, nous étions allés dans une petite carrière située à Portneuf pour tenter de faire de l’escalade de glace. J’avais en ma possession un marteau et une hachette, et à l’aide de cette dernière, je m’étais taillé de petites marches et je me hissais avec les oreilles du marteau. Comme crampons, rien de mieux qu’un bon 2×4 avec quelques vis plantées de travers… Elles ont résisté 15 minutes! Je ne comprends pas pourquoi je suis encore en vie aujourd’hui.

Photo: Facebook de Carl Darveau

Mon premier lead
Mon premier lead a été sur glace. J’ai toujours plus connecté avec l’escalade de glace que de rocher, probablement à cause de ma physionomie qui me facilite plus la vie en glace que sur de petites réglettes. Je me souviens d’avoir eu très peur lorsque nous étions à Pont-Rouge dans un petit secteur que, à l’époque, seuls les locaux connaissaient « au transcon ». La paroi située plus à droite était d’un calibre respectable, et après l’avoir grimpé en moulinette à plusieurs reprises dans la même journée, je me suis lancé en lead à l’aide des belles vis neuves de mon ami Dany, que sa mère venait de lui acheter, ainsi que ses crampons et ses piolets.

Mon premier multi-pitch
Mon premier multi-pitch, possiblement comme beaucoup de grimpeurs de glace, fut à la Chute-Montmorency sur « La Congelée ». Nous avions utilisé les relais existants afin de nous faciliter la tâche, mais probablement aussi parce que nous ne savions pas comment faire!

Ma première chute
Mon premier whipper fut à l’intérieur au Roc Gyms. J’allais clipper la dernière dégaine, la corde très sortie, j’ai manqué d’énergie et chuté. Je me souviens avoir presque touché au sol à ce moment-là. Le visage de Dany en disait long, je crois qu’il a eu aussi peur que moi.

Carl Darveau dans Un aller simple pour Mars | Photo: Facebook de Carl

Mon premier road-trip
Un de mes premiers road-trip, a été en Gaspésie. J’étais avec Nathalie Fortin et Éric Guay. Je me souviens que Nathalie était en pleine forme et elle m’avait vraiment impressionné par son talent. Nous avions grimpé « L’Épée de Jade, la Corneille et La cigarette bleue ».

Mon premier partenaire
Dany Julien a été mon premier partenaire, c’est un passionné qui m’a incité à poursuivre dans ce sport. Il s’occupait du mur d’escalade de l’école secondaire de Donnacona et j’ai développé beaucoup d’affinité avec lui. À l’époque, il avait une « cave » qui nous permettait de grimper un peu dans son sous-sol et, après les séances, on écoutait des vieux films d’escalade français.

Ma première pro
Pas très excitant, mais une belle vis à glace bien neuve dans de la glace béton.

1 Comment on "Ma première: Carl Darveau"

  1. Malade, des 2×4 avec des vis! J’aurais pas été game, c’est sur. Cool ça popotnik!

Leave a comment