Omicron a raison du Festiglace

Omicron et la COVID auront finalement eu raison du Festiglace, le plus récent événement à s’incliner devant le virus et ses répercussions. En effet, les organisateurs ont annoncé la nouvelle hier sur leurs comptes Instagram et Facebook. Ils invoquent les mesures sanitaires incertaines pour justifier leur décision.

Je les comprends. Y’a rien de simple à organiser un événement extérieur en hiver. C’est encore plus complexe quand on doit appliquer des mesures restrictives telles que nous en avons présentement. J’en sais quelque chose, étant moi-même organisateur d’un événement extérieur en février dans Charlevoix.

Prenez par exemple la limitation à 250 personnes, ou encore de devoir scanner des passeports vaccinaux à l’extérieur par grand froid. S’ajoute l’impossibilité de tenir des événements intérieurs comme des conférences et des projections de films. Et voilà juste un petit éventail des restrictions pour les organisateurs.

La Virée Nordique de Charlevoix, qui se tient aux mêmes dates, a cependant choisi de garder le cap en misant sur un possible assouplissement des mesures sanitaires d’ici la tenue des événements. Le Festiglace aurait-il pu faire de même? Difficile de savoir, mais on peut spéculer que le pari était trop risqué. Faire tout ce travail bénévolement et ne voir aucun assouplissement aurait été une grande source de découragement. Tant pour les organisateurs que pour les bénévoles.

Parlant de ceux-ci. Dans le cadre actuel de plein emploi, de mesures sanitaires très restrictives, il est de plus en plus difficile (et non dicicile comme le dit notre PM) de recruter des bénévoles pour les événements. Ce qui a pour effet de mettre un fardeau encore plus lourd sur le dos des organisateurs. Probablement un autre facteur qui a pesé lourd dans la balance décisionnelle.

Bref, mettons ça derrière nous (à contre cœur) et pensons à 2023. La COVID sera encore là mais espérons que l’on aura appris à vivre avec.

Be the first to comment on "Omicron a raison du Festiglace"

Leave a comment