Pensez petit

La saison des longues voies alpines s’en vient, tant au Québec que dans l’Ouest. Voici quelques suggestions afin de sauver du poids lors de vos sorties nécessitants un bivouac. Pensons léger, pensons petit !

1- Sac-à-dos
Il faut privilégier un sac-à-dos modulaire et léger. Un sac assez grand pour contenir notre matos mais qui peut également s’adapter à la grimpe. Les trois sacs suivant sont légers, versatiles et modulaires. Ils peuvent porter une charge et ensuite se transformer en sac-à-dos pour la grimpe.

The North Face Shadow 40 + 10 – 200$
ArcTeryx Alpha FL 45 – 300$
Black Diamond Speed 40 – 230$

2- Abris
Selon les conditions météo, je serais tenté de vous dire de coucher à la belle étoile. Mais comme la météo au Québec est pour le moins imprévisible, optez pour un bivi ou bien une petite tente à membrane.

Dans le cas du bivi, le MSR E-Bivi est certainement un des plus léger (255g) sur le marché.

Si vous êtes en terrai alpin, ou en montagne, une tente à membrane (singal wall) est à privilégier pour un peu plus de confort. A ce titre la Assault 2 de The North Face est abordable et a été testé dans les conditions les plus hostiles. Sinon la Black Diamond I-Tent 2 est également une bonne alternative.

3 – Chaleur
Au niveau du sac-de-couchage, le duvet est certainement le matériau de choix pour son ratio chaleur et compressibilité. Ici ce n’est pas le choix qui manque ! En voici 4 avec un poids/chaleur similaire, listés en ordre de poids.

Sea to Summit Spark SP II (2c, 464g) – 500$
The North Face Superlight (2c, 510g) – 460$
Western Mountaineering Summerlite (0c, 538g) – 465$
Mountain Hardwear Phantom Spark (2c, 673g) – 500$

A cela, il faut ajouter un matelas de sol et le choix incontesté le Therm-Rest Neoair XTHERM. Compact et isolant, c’est ce qu’il faut pour dormir sur un glacier, la terre battue ou un pierrier!

4- Manger
Le lyophilisé est certes léger, mais très souvent peu savoureux, voir infect, à une exception près: Happy Yak! La compagnie québécoise propose des repas non-seulement équilibrés sur le plan nutritif mais aussi savoureux. Sinon vous pouvez toujours vous rabattre sur le trail mix.

Et pour faire chauffer l’eau et vos breuvages, le système Flash de Jetboil est encore la meilleure option disponible.
Suggestion pour l’eau, utilisez des gourdes souples du type Platypus Soft Bottle. Une fois vide elles prennent peu de place.

5 – Matos
C’est ici que les choses se compliquent. Le matos à privilégier sera en fonction de l’objectif, mais voici tout de même quelques conseils à garder en tête lors de votre préparation :

– Des nuts c’est beaucoup plus léger que des cams

– Opter pour l’achat de cams Ultralight de BD si vous avez des besoins

– Une corde c’est plus léger que deux, mais moins versatile alors :

  • Si 2 cordes sont nécessaires, est-ce qu’une cordelette peu faire le travail pour les rappels? Si oui, c’est beaucoup plus léger
  • S’il n’y aura pas de rappel, une seule corde peut faire le travail mais attention au drag

– Si vous allez sur les glaciers de l’ouest et avez besoin de piolets/crampons, optez pour ceux fabriqués en alu, ils sont beaucoup plus légers

Maintenant que vous êtes prêt à partir, il faut tout faire entrer dans votre petit sac-à-dos ! Règle général je mets mon sac de couchage, ma tente ou le bivi, dans le fond. Ensuite je mets les objets durs et non-flexibles tels que le réchaud et la nourriture. J’entoure ceux-ci de mes vêtements afin de minimiser l’espace vide dans le sac. Le matos de grimpe, je le partage avec mon partenaire et je le garde sur mon harnais, ou en bandoulière même pour l’approche. Finalement la/les cordes sont à l’extérieur, sur le dessus du sac-à-dos.

Commentez on "Pensez petit"

Laissez un commentaire