Quand religion et escalade s’affrontent

Le weekend dernier lors des Championnats Asiatiques d’escalade à Séoul, la grimpeuse Iranienne Elnaz Rekabi a osé performer sans son hijab. Selon le réputé Gardian, alors qu’elle est montée dans l’avion pour retourner au pays, les autorités morales iraniennes lui ont confisqué son passeport et son téléphone portable. La BBC World Service a également tweeté hier qu’elle avait des raisons de croire pour sa sécurité.

Sur le compte Instagram de Rekabi, on peut lire un message sur lequel elle mentionne qu’on lui a demandé de s’exécuter de manière « inattendue » ce qui lui a causé des problèmes avec son couvre-tête. Elle s’est également excusé pour les inquietudes que son geste ont créé. Difficile de dire ce message a été imposé à la grimpeuse par les autorités iraniennes ou si elle l’a fait de peur des conséquences qui lui seraient imposées.

Rappelons que l’Iran est actuellement secoué par des manifestations à la suite de la mort d’une jeune femme de 22 ans, Mahsa Amini, arrêtée pour ne pas avoir porté correctement le voile islamique.

Espérons que les rumeurs sur la santé d’Elanaz Rekabi ne sont pas fondée, elle qui a d’ailleurs pris la 4e position à Séoul.

Be the first to comment on "Quand religion et escalade s’affrontent"

Leave a comment