Ruée vers l’Ouest : Grand Sentinel

DCIM100GOPRO

Dans le cadre du concours Mon Histoire de Grimpe TNF, voici le second texte des 3 finalistes. L’auteur s’est mérité un sac-à-dos Alpine 50, gracieuseté de The North Face.

Par Benoit Chamberland

En août 2012, je traversais le Canada avec mon ami Yves-Antoine, afin d’aller grimper «dans l’Ouest». Le but premier était de s’initier à la grande voie sportive. Nous avons fait la route en Westfalia de Québec à Canmore en un peu plus de deux jours. À notre arrivée, nous découvrons un paysage montagneux exceptionnel. Le jour suivant, nous grimpons aux alentours de la ville de Canmore. Les premières expériences de grandes voies se déroulent à East End of Mount Rundle (EEOR) sur la populaire voie Raptor (5.10b), qui fait 200 mètres, et sur la voie Kid Goat. Nous en profitons pour aller faire de l’escalade aux Grassis Lakes et au Lac Louise. Après deux semaines de grimpe intensive, nous avons décidé d’aller escalader la voie Cardiac Arete (5.10d.) Cette voie longe l’arrête du Grand Sentinel. Un pilier de 100 mètres situé à quelques heures de marche du fameux Lac Moraine.

Le Grand Sentinel est la tour au centre gauche de l’image

Sachant que l’approche est de trois heures, nous avons commencé la randonnée dès 5h00 AM. Même si la météo était incertaine, nous prenons la décision de tenter l’ascension. Le sentier monte jusqu’à Sentinel Pass d’où vous avez une vue incroyable. A la fin du sentier on doit continuer la marche dans un tas de cailloux instable, couvert de neige et de glace par endroit. Au loin se dresse l’intimidant pilier. Nous commençons l’ascension vers 8h00. Au départ de la voie, nous sommes les seuls grimpeurs. C’est le calme total. Le silence est parfois brisé par un éboulis de roche au loin. La voie de quatre longueurs offre une superbe qualité de grimpe dans un décor époustouflant. On alterne les longueurs et nous effectuons les transitions assez efficacement. Une fois au sommet, on peut se tenir debout et profiter d’un panorama sur 360 degrés. Simplement magnifique!

Paradise Valley vue du Sentinel

Au retour, le vent se lève et le ciel se couvre. La journée se termine vers 17h00, sous la pluie. Nous sommes de retour juste à temps! L’approche fut plus difficile que la voie elle-même. Au final, nous avons passé une superbe journée. Encore à ce jour, c’est la plus belle expérience d’escalade que j’ai fait. Le voyage s’est terminé avec une semaine complète de bloc à Squamish.

Je crois sincèrement que l’Ouest canadien est un endroit accessible à tous pour tenter ses premières expériences de grandes voies.

Be the first to comment on "Ruée vers l’Ouest : Grand Sentinel"

Leave a comment