Suggestions pour un long week-end d’hiver à Québec

Par Charles Roberge

Voici de quoi vous inspirer à visiter la Capitale Nationale cet hiver et à en profiter au maximum. Évidemment, la glace sera à l’honneur mais on vous propose aussi quelques alternatives, selon vos humeurs et/ou la météo du moment.

Jour 1 – Chute Montmorency

On commence la fin de semaine en force avec l’un des sites de glace les plus connus au monde : la chute Montmorency. On peut y faire du multi-longueurs tout comme de la couenne et on retrouve de tous les niveaux, du grade 3 au grade 5. Parmi les voies à ne pas manquer, il y a la Congelée (3) ou l’Entonnoir (3+), et pour du beau vertical, le secteur des Piliers est un must. Pour les plus téméraires, il y a toujours Super Wet (3+), la Dame Blanche (3+) ou, plus raisonnablement, Super Momo (4).

Le secteur des piliers à la chute Montmorency | Photo: Ian Bergeron

Le secteur des piliers à la chute Montmorency | Photo: Ian Bergeron

Alternative
De la via-ferrata au Canyon Ste-Anne avec l’équipe de Projet Vertical. C’est la première via-ferrata hivernale sur câble continu à être en opération au monde. L’attraction majeure du site est une chute de 74 mètres de hauts qui se meurt dans une rivière tumultueuse en-dessous des parcours de la via-ferrata. Comme quoi on peut avoir des bonnes idées en utilisant l’hiver québécois!

Où dormir
Gros luxe : Château Frontenac
Petit budget : L’un des nombreux motels du Boulevard St-Anne

Où manger
Gros luxe : Manoir Montmorency
Petit budget : Micro-brasserie des Beaux Prés

Jour 2 – Pont Rouge

On troque les longues voies de la chute Montmorency et son rugissement pour le site d’escalade de Pont-Rouge (hôte du défunt Festiglace) et ses gigantesques colonnes sises dans un décor enchanteur et tranquille. C’est l’endroit idéal pour se péter les bras solide en moulinette, pour faire des leads ambitieux ou travailler sa psychologie en mixte sur de la roche douteuse. Les classiques à cocher sont Valentin (5+), le Tube (5) et des voies du secteur de Route 41.
[NDLR: Le stationnement est actuellement problématique dans le secteur. Veuillez lire ceci avant d’y aller]

Les colonnes de Pont-Rouges | Photo: Ian Bergeron

Les colonnes de Pont-Rouges | Photo: Ian Bergeron

Alternative
Le ski au Mont Sainte-Anne est, avec sa dénivellation de 625 mètres et une superbe vue sur le fleuve, l’endroit idéal pour passer une belle 2e journée dans la région de la capitale. Avec 3 versants skiables, 71 pistes et 9 remontées mécaniques, il y a l’embarras du choix!

Où dormir (si à Pont-Rouge)
Gros luxe : Auberge Duchesnay
Petit budget : Motel Bon-Air

Où manger
Gros luxe : Le Calvados Restaurant Pub
Petit budget : Casse-Croûte 4 saisons

Jour 3 – Grimpe à Donnacona ou St-Alban

Pour finir cette longue fin de semaine dans la région, on peut peaufiner nos techniques de dry-tooling à St-Alban sur du rocher de qualité ou grimper de la glace dans une ambiance maritime à Donnacona. À St-Alban, les voies sont déversantes et peuvent être faites en tête ou en moulinettes sur des scellements récents. À Donnacona, on retrouve des jolies voies courtes avec des sorties parfois épicées! Attention aux chauds rayons du soleil pour ce dernier site qui a une orientation franc sud.

Ski dans la Vallée de la Jacques Cartier | Photo: Sepaq,.com

Ski dans la Vallée de la Jacques Cartier | Photo: Sepaq.com

Alternative
Une journée de raquette ou de ski nordique dans le Parc National de la Jacques-Cartier qui est une ancienne vallée glaciaire grandiose et profonde dominée par des hauts plateaux. Pour les motivés qui désirent enfiler des kilomètres, on peut apercevoir certaines des plus belles voies de glace du Québec le long du sentier de la rivière. Et on peut aussi faire du ski hors-piste dans certains secteurs du parc.

Où dormir
Chez vous!

Be the first to comment on "Suggestions pour un long week-end d’hiver à Québec"

Leave a comment