Sur la route: Bishop en Californie

Seven Spanish Angels à Bishop | Photo: Olivier Turgeon

Par Loïck Martel-Magnan

Pendant le temps des fêtes, j’ai eu la chance de passer presque qu’un mois à Bishop, un site d’escalade de bloc reconnu mondialement, situé en Californie. C’était la première fois que je faisais exclusivement du bloc lors d’un voyage d’escalade et je n’ai pas été déçu. Pour s’y rendre, un gros 43h de voiture ! Pas si pire, non ? Sinon, il est possible de dénicher des billets pas chers à destination de Las Vegas, qui est à environ à 4h de voiture de Bishop.

Le site d’escalade se divise en deux principaux secteurs : les Buttermilks et les Volcanic Tablelands.

Les Buttermilks offrent un décor à couper le souffle. Tu grimpes sur d’immenses blocs de granite et les montagnes se dessinent à l’horizon. C’est vraiment unique! Mes coups de cœur sont les suivants :

  • Fly Boy V8
  • Saigon V6/7
  • High Plains Drifter V7
  • Seven Spanish Angels V6
  • Jedi Mind Tricks V4
  • Lidija’s Mouth V3

Quant à eux, les Volcanics Tablelands se composent de deux grands secteurs : les Happys et les Sads. L’escalade y est un peu plus gymnastique et le style de grimpe est complètement différent. Voici mes coups de cœur dans ces deux secteurs :

  • Acid Wash V10 (Happys)
  • Disco Diva V8 (Happys)
  • Every Color You Are V6 (Happys)
  • The Fang V4 (Sads)

Jedi Mind Tricks | Photo: Olivier Turgeon

Si tu as un budget de 944,39$ pour un voyage de 28 jours, voici ce que tu dois faire :

  • Rester au Pit (Pleasant Valley Campgroung) : c’est un camping qui n’offre aucun service, à part les toilettes. Par contre, à 2$/nuit, c’est une option assez intéressante.
  •  

  • Ramasser du bois mort sur le bord de la route : à Bishop, le soir, ça prend absolument un feu. Le soleil se couche assez tôt et la température descend rapidement sous 0oC. Il est possible d’acheter du bois à l’épicerie, mais le « bundle » de 5 bûches est à 7$. La solution ? Allez faire un tour sur le bord de l’autoroute et remplir sa voiture de bûches de 8 pieds…
  •  

  • Côté bouffe : McDouble (McDo) à 1,29$ ou Double Stack Tacos à 1$ (Taco Bell). On est aussi allé manger dans deux très bons restos mexicains : El Ranchito et Las Palmas. Ces deux restaurants offrent des spécialités mexicaines à ne pas manquer! Par contre, avec le taux de change actuel, on s’est rendu compte qu’on payait 18$ pour notre burrito. Alors, l’option la plus économique restait le bon vieux McDo… On est allé pas plus que 3 fois… Promis !
  •  

  • Aller prendre sa douche à l’église : tous les lundis, mercredis et vendredis, il est possible d’aller prendre sa douche gratuitement à l’église de Bishop (First United Methodist Church). Du shampoing et des serviettes sont mis à votre disposition. Donc, plus aucune raison de se laver aux 10 jours !

À ne pas manquer:

  • Aller prendre une bière à la microbrasserie Mountain Rambler Brewery. Elle offre des bières locales pour tous les goûts et l’ambiance est très agréable.
  •  

  • Pendant une journée de repos, aller se tremper dans les hot springs de Keough.
  •  

  • Prendre un café au Black Sheep.Voici les choses que tu dois absolument mettre dans ta voiture avant de partir :
  •  

  • Un bon sac de couchage. Lors de notre séjour, il est arrivé que la température descende sous les -10c la nuit.
  •  

  • Ton kit de réparation pour la peau. Le granite des Buttermilks n’est pas très doux pour les bouts de doigts !
  •  

  • Le plus de « crashpads » possible. Les buttermilks proposent des highballs qui nécessitent parfois une grande quantité de mousse !
  •  

  • Ton passeport… On s’en est rendu compte juste à temps !

Faut bien passer le temps en voiture! | Photo: Loïck Martel-Magnan

Be the first to comment on "Sur la route: Bishop en Californie"

Leave a comment