Un hiver motivé

L'auteur dans la Pomme d'Or

Par Bruno-Pierre Couture

Selon plusieurs, notre hiver fut médiocre, sec et pas comme les autres. Un hiver où la glace n’était pas au rendez-vous. Pour la plupart la saison a commencé en Janvier et s’est terminée tôt en mars. J’ai même entendu que c’était «une saison à oublier».

Pourtant, Serge Alexandre Demers Giroux et Louis-Philippe Ménard ont ouvert un nouveau secteur au potentiel incroyable au Lac du Cap! Jasmin Fauteux, Charles Roberge et leur bande ont ouvert des nouvelles voies de classes internationales sur la rivière Nipissis. Jean-Francois Girard et Carl Darveau ont ouvert Aller simple sur Mars à Percé (qui est probablement la voie la plus dure au sud du fleuve). De mon côté j’ai parcouru le Québec à la recherche des voies faisant partie du TOP 50 du Québec. En 2 mois et demi j’ai parcouru 9120km, grimpé 6040m de verticale, gravis 82 voies (dont 18 faisant partie du Top 50) et partagé ma cordée avec 15 partenaires différents. Force est de constater que cette saison était pas si pire finalement!

Champs des Choux-Fleurs

Champs des Choux-Fleurs

Si j’ai un mot à retenir de mon hiver c’est motivation. C’est la motivation qui fait la différence entre une journée de grimpe ou pas, c’est la motivation qui te pousse à aller explorer un territoire inconnu, c’est la motivation qui te mène à te dépasser, à te lancer dans une voie que tu considérais trop difficile ou trop technique. Je me suis lancé le défi cet hiver, d’aller voir et de grimper un maximum de voies faisant partie du TOP 50 DES PLUS BELLES CASCADES DU QUÉBEC. Pourquoi? Pourquoi pas!

Voilà déjà quelques années, un groupe de grimpeurs prolifiques du Québec se réunissaient pour établir une liste des plus beaux bijoux de glace de la province. Certains disaient que tout avait déjà été ouvert et tout avait été grimpé. Mais personne n’avait encore grimpé toutes les voies répertoriées dans le top 50. De plus, il est extrêmement difficile de comparer une longueur simple avec une multi-longueur ou même une ascension alpine. Par conséquent, choisir les plus belles voies de la province devient un exercice extrêmement subjectif, car la définition de beauté varie d’un individu à l’autre.

Cheminée de la Planête des Singes

Cheminée de la Planête des Singes

Selon moi, ce qu’il faut retenir de cette liste, ce ne sont pas les noms qui s’y retrouvent, mais l’objectif qui se cache derrière : soit motiver les grimpeurs à créer leur propre « tick list ». Cette liste a aussi pour but de nous pousser à aller plus loin, de nous inciter à aller voir ce qui se grimpe dans les autres régions, de nourrir notre envie de jouer dehors et d’aller se geler les mains sur une paroi de glace au beau milieu de nul part pour partager des émotions intenses avec notre partenaire. Comme le disait Yvon Chouinard : «nous sommes les conquérants de l’inutile», mais c’est cet inutile, il fait naître des rêves, des projets et il donne un sens à nos journées.

Corneille

Corneille

En fait, LE plus gros problème de cette liste c’est qu’elle n’est que le début car nous sommes encore à l’âge d’or de l’escalade de glace au Québec. Un territoire immense reste encore à découvrir et un nombre incroyable de voies reste à être grimpé, mais pour y parvenir il va nous falloir beaucoup de gens motivés.

Notre plus grand défi en tant que grimpeur de glace c’est de garder allumée la flamme qui nous anime et de partager notre passion pour que le bassin de grimpeurs continu de grandir. Ainsi, un jour, on arrêtera peut-être de se casser les pieds à chercher des partenaires de grimpe et, lorsqu’on aura envie de piocher de la glace, que ce soit en Estrie, en Gaspésie, sur la Côte-Nord ou au Nunavut, il y aura toujours quelqu’un qui répondra présent!

L'auteur au sommet de Gringalet

L’auteur au sommet de Gringalet

Du top 50, voici ce que j’ai grimpé cet hiver:

Pomme d’or
Pilier Simon Proulx
Topaze
Corneille
Gringalet
Small is Beautiful
Mer de Glace
Fantasma
Escalier
Bouchon dans le Goulot
Cigarette Bleu
Champs des Choux-Fleurs
Sangsue
Diablerets
Coulée des Bois
Gros Bras
Tête de Cheval Blanc
Baltique

5 Comments on "Un hiver motivé"

  1. Nice saison BiP! Ce qui est malade, c’est que le prochain hiver s’en vient! 😉

  2. Impressionnante cette liste, bravo mec. Et c’est même pas un poisson d’avril! Content d’être un des 15 chanceux. C’est toujours facile de grimper avec toi (pas besoin de leader) 😉

  3. Bien joué!
    Mais à part la motivation n’oublie pas que c’est le temps qui gère réellement une saison!

  4. Ce fut un plaisir de faire ta connaissance les piolets aux mains et les crampons aux pieds tout en grimpant Corneille! À peine le temps de se présenter et hop Go en haut…..Encore heureux que l’on a passé les 2 jours suivants pour faire de plus amples connaissances. Un gars de Granby et fier de l’être ;-P

  5. J’pense à ça, pis on a fait plus d’un KM de vertical ensemble ! Pas pire ! C’est un honneur de pouvoir me compter parmi les 15. Merci de m’avoir laissé leader un peu 🙂 Je vois que t’as été plus gourmand, voire plus égoiste vis-à-vis tes autres partners (tu sais que je blague et tu sais que je sais que ce n’est pas comme ça que ça s’est passé !).

Leave a comment