Une (autre) controverse à l’Everest

Le gouvernement Népalais a donné son aval samedi dernier au transport de matériel en hélicoptère jusqu’au Camp 1 de l’Everest. Le but de la manœuvre : réduire les risque d’accidents par les Sherpas qui doivent franchir le glacier Khumbu afin de transporter cordes et autre matériel nécessaire à l’ascension du « toit du monde ». Bien que cette manœuvre soit saluée par plusieurs, elle entrouvre la porte à un éventuel transport des grimpeurs en hélico directement au Camp 1.

Dans un article sur le blog de National Geographic, Garrett Madison explique que ceci se comparerait à ce qui se fait sur le Denali, alors que les grimpeurs arrivent en avion directement sur le glacier Kahiltna. Ce qui lance le débat, de où doit on partir pour affirmer que nous avons gravis une montagne? Dans le temps, c’était de la base… incluant le long trek jusqu’au camp de base.

2 Comments on "Une (autre) controverse à l’Everest"

  1. Boff rendu là… Avec une facture supplémentaire pour arrivé au camp 1 directement. Tant mieux pour eux… Mais selon moi, c’est encore très loin du sommet. Sans oubliés les délais d’acclimatation au BC. En souhaitant que les héliportés n’est jamais à redescendre le Khumbu en urgence.

  2. Zzzzzzzzz (bruit d’helico)

Leave a comment