Une histoire sans fin

Sorbet marin. Image d’une courte mais magnifique première éphémère sur une plage gaspésienne.

Par Stéphane Lapierre

Au début des années 1980, j’ai à peine plus de 10 ans quand je donne mes premiers coups de piolet. La tête pleine d’histoires sur la conquête des Alpes et de l’Himalaya, je rêve déjà de grandes premières. Mon moniteur me fait toutefois comprendre que presque toute la glace qui en vaut la peine a déjà été gravie. J’arrive trop tard. Après les John Turner, Bernard Poisson et Claude Bérubé, la belle époque des grandes ouvertures est terminée.

Mais il se trompe! Ce n’est encore que le début.

Fin des années 1990. Je grimpe pour la première fois avec un tout jeune grimpeur dans le parc des Grands Jardins. Comme je parcours ces parois depuis plus de 15 ans, je sais bien que pratiquement tout a été gravi. Qu’il ne reste que quelques variantes mineures à dénicher. Mais Yannick Girard est un jeune homme très motivé. Et c’est contagieux. Alors nous réussissons à ouvrir une toute nouvelle petite voie mixte.

Je me trompais donc! Le regard aiguisé de Yannick et une approche toute personnelle lui permettront en fait de découvrir bien d’autres nouvelles lignes mixtes sur ces mêmes parois.
En 2015, avez-vous l’impression qu’il ne reste plus rien de nouveau à gravir ? Que chaque petite cascade de la Belle Province a été explorée et qu’aucun nouveau chemin de gel digne de mention ne sera découvert sauf peut-être dans des très lointaines vallées ou sur des parois réservées aux mutants ? Si vous répondez oui, je crois que vous vous trompez!

Aiguisez vos regards. Ouvrez votre esprit. Et, tout comme l’ont fait Alexandre Paré, Patrice Beaudet, Tony Couture et François Delorme au cours des dernières années en Estrie et sur la pointe de la Gaspésie, vous verrez de nouvelles lignes apparaître là où vous n’aviez jamais rien remarqué. Pour vous inspirer, voici les deux premières «Mises à jour, cuvée 2016» du Guide des cascades de glace et voies mixtes du Québec. Elles sont pleines des découvertes de ces quatre coureurs des glaces du XXIe siècle.
La belle époque des grandes ouvertures se poursuit! Amusez-vous bien !

Abitibi – Outaouais 2016

Anticosti 2016

Bas St-Laurent 2016

Chaudiere Appalaches 2016

Côte Nord 2016

Estrie 2016

Gaspésie – La Pointe 2016

Mauricie 2016

Saguenay Rive Nord 2016

Saguenay Rive Sud 2016

Mises à jour des années précédentes

10 Comments on "Une histoire sans fin"

  1. Une chronique à laquelle on pourrait donner un titre du genre: « Dans le bon vieux temps, quand il y avait de la glace »…

  2. Pour ceux que ça intéresse, entre 2012 et 2016 il y aussi eu les mises à jour 2014 disponibles sous les liens « cascades de glace » ici: http://www.fqme.qc.ca/livres-guides/87-topos-en-ligne.html

  3. Merci Stéphane pour la continuité de ton beau travail. Ton guide et tes mises à jour nous ont été très utiles au fil des ans…et le sont encore.

  4. Merci Stéphane!

  5. Depuis que les mises à jour de la Pointe de la Gaspésie et de l’Estrie ont été mises ici en décembre 2015, plusieurs nouvelles mises à jour ont été ajoutées en 2016. Merci à tous ceux qui contribuent.

  6. Ce serait bien si les topos sur les voies de glace indiquaient les latitudes et longitudes. Ce serait beaucoup plus facilement repérable.

  7. Tu as raison René. Je l’ai fait notamment pour la falaise de la brèche à Manon pour la région Gaspésie – La Pointe 2016. Il y a 18 cascades toutes proches l’une de l’autre et les coordonnées GPS ne laisse pas de doute sur l’identité de chacune d’elles.

  8. Merci M. Lapierre pour ces mises à jour. La montagne de marbre m’appelle !!!

  9. Me semble que la derniere saison (2016) se termine en lion ! Le Cap a l’Aurore, Nipissis, le Lac du Cap. Plus tot c’etait a la Montagne de marbre que cela se passait. Toutes des voies multi-longueurs accompagnees de genereux recits des ouvreurs, donnant l’impression que plusieurs de ces glacons (sinon tous !) meriteraient de se frayer une place dans le top 50. Histoire sans fin, a qui le dis-tu !

  10. Je vais mettre en ligne demain, un texte de Bruno-Pierre couture à cet effet!

Laissez un commentaire